Au fait, c’est qui Janelle Monáe?

C’était en 2010. Janelle Monáe vêtue de son éternel costume noir et blanc entonne les premières notes de Smile. S’inventant architecte cette dernière donne à la chanson, originellement écrite par Charlie Chaplin, des accents nouveaux. C’est à ce moment là que je découvre pour la première fois Janelle Monáe, à la croisée du RnB et de la comédie musicale, dans cet espace distinct qui en fait une artiste si particulière.

Janelle Monáe est une auteure-compositrice-interprète et actrice américaine de 32 ans. Découverte en 2007 avec son premier EP Metroplis : Suite I (The Chase) qui débutera à la 115ème place du US Billboard 200, l’artiste ne rencontrera malheureusement pas immédiatement le succès commercial. Malgré un lancement timide l’EP sera néanmoins salué par la critique et sa performance du titre Many Moons lui vaudra une nomination pour le Best Urban/Alternative Performance des 51ème Grammy Awards. Si elle ne décroche pas le titre tant convoité, Janelle Monáe réussit tout de même à installer durablement son style. Il faudra attendre 2010 pour que son premier album, The ArchAndroid, ne soit révélé au public. En 2012 elle collabore avec FUN sur le titre We are young et lance l’année suivante son deuxième album, The Electric Lady, lui aussi acclamé par la critique. En 2015 elle annonce que son label Wondaland Records s’alliera dorénavant avec Epic Records pour produire les artistes qu’elle affectionne. Mais si c’est par la musique que Janelle Monáe s’est faite connaître elle n’en reste pas moins une actrice accomplie. En 2016 cette dernière est à l’affiche de deux films nominés aux Oscars : Moonlight de Barry Jenkins et Les Figures de l’Ombre de Theodore Melfi. Ainsi, comme chanteuse et comme actrice, toujours en compteuse et en artiste, Janelle Monáe s’est imposée une figure montante de la scène artistique indépendante.

Une fantaisie duochrome.

En costume noir et blanc avec sa coupe banane afro Janelle Monáe a très tôt imposé une marque de fabrique esthétique très forte. Par ses références empruntées au dandysme l’artiste s’est imposée comme une icône de mode à la silhouette graphique et duochrome et aux lèvres éternellement rouges. Un peu comme on prendrait un engagement Janelle Monáe prouve qu’il est possible de se tenir à une esthétique calibrée tout en dégageant des formes de liberté. Elle décrit d’ailleurs elle-même ses choix vestimentaires comme la volonté de se trouver un uniforme, à la manière de celui destiné à la classe ouvrière que portèrent avant elle sa mère sa grand-mère. Elle réussit ainsi à réconcilier les tissus et l’Histoire et à imposer une pâte qui la rend reconnaissable.

La porte-voix de l’afro-futurisme?

Pour qui s’attarde dans la discographie de Janelle Monáe, pour qui parcoure ses clips et pose un regard sur ses albums, il est une vérité qu’il semble ici bon de rappeler : l’esthétique mentionnée plus haut ne s’arrête pas qu’à sa silhouette. Et mieux encore, elle ne s’arrête pas aux images et aux couleurs, elle parle du monde. Le projet artistique de Janelle Monáe s’inscrit dans la continuité et, album après album, se propose de raconter une histoire. Quelle histoire ? La pochette de TheArchAndroid le résume parfaitement : dans un univers futuriste Janelle Monáe porte sur sa tête un ornement qui, s’étendant à la verticale, rappelle le Metropolis de Fritz Lang. Dans ces différents univers conceptuels c’est Cindi Mayweather, l’alter-ego de la chanteuse, qui fait la synthèse. Cindi est une femme androïde qui, tombant amoureuse d’un humain, prend le risque d’être désassemblée. Janelle Monáe s’inscrit par ce concept artistique dans ce que l’on appelle l’afro-futurisme, un courant artistique multidimensionnel théorisé en 1993 par Mark Dery dans Black To The Future. Ce mouvement se pose une question simple : comment est-il possible, lorsqu’on est noir, d’imaginer un futur pour lequel il n’existe pas de références ? La plupart des productions artistiques qui imaginent ce à quoi ressemblera le futur ne laissant que très peu de place aux personnes de couleur certains se saisissent donc de ce vide pour redoubler d’imagination et se faire une place dans le futur. C’est ce que fait Janelle Monáe à travers sa musique. Et, plus que de rêver à demain, ses androïdes nous parlent du monde contemporain. « Je parle des androides parce que je pense qu’ils représentent le nouvel ‘Autre’ » a-t-elle déclaré. Les androïdes sont donc la métaphore de l’oppression et de la marginalité. Pour les noirs, les homosexuels, les migrants ou les excommuniés, Janelle Monáe se fait l’avocate de l’égalité à l’écran comme dans ses chansons.

Archandroid.png

Dirty-Computer.

Le 16 février dernier Janelle Monáe dévoilait une vidéo d’une trentaine de secondes annonçant son prochain album, Dirty Computer, dont la sortie est prévue pour Avril 2018. Au programme ? Une belle réconciliation de ses deux amours : la chanson et le cinéma. La vidéo est esthétiquement saisissante et dévoile des scènes qui, comme des portraits, racontent une histoires. S’y côtoient donc violences policières et flirt lesbien. Quelques jours plus tard elle dévoilait Make Me Feel et Django Jane, les deux premiers titres prometteurs de son album. Make Me Feel est un morceaux entraînant, pop et funk, qui n’est pas sans rappeler l’univers musical de Prince. Ce dernier aurait d’ailleurs participé à l’élaboration de l’album avant son décès. On y voit la chanteuse s’abandonner aux bras d’un homme et d’une femme sous le signe affirmé de la libération sexuelle. Dans Djando Jane, Janelle Monáe choisit le rap comme vecteur de son message politique et signe un véritable hymne féministe et anti-raciste (‘We gave you life, we gave you birth, we gave you God, we gave you earth‘). La sortie de l’album est prévue pour le 27 Avril.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :